Skip directly to Accessibility Notice

ETF Hydrogène

Investissez dans l'énergie de demain

Pour lutter contre le réchauffement climatique, les pays s'engagent à assurer un avenir sans carbone. L'hydrogène fait partie des solutions envisagées car c'est une source d'énergie verte prometteuse. Vous pouvez investir dans des actions liées à l’hydrogène et profiter de cette tendance avec notre produit ETF Hydrogène, le VanEck Hydrogen Economy UCITS ETF.

Hydrogen storage tank

VanEck Hydrogen Economy UCITS ETF

  • Exposition à une opportunité économique nouvelle et cruciale
  • Perspective de croissance rapide grâce à notre ETF Hydrogène
  • Tendance soutenue par les gouvernements en Europe et ailleurs
  • Adaptation active aux nouvelles entreprises du secteur de l’hydrogène
  • Investissement rentable
HDRO

Détails de l'ETF

Détails de l'ETF

Basis-Ticker: HDRO
ISIN: IE00BMDH1538
TER: 0.55%
AUM: $77,8 Mio (au 17-05-2024)
Classification SFDR: Article 9

Faibles risques

Rendement potentiellement plus faible

Risques élevés

Rendement potentiellement plus élevé
1
2
3
4
5
6
7

Facteurs de risque de l'ETF Hydrogène : Risque lié au marché des actions, risques de liquidité, risque lié à la diversification limitée, risque lié à l’investissement dans de petites entreprises, risque lié à l’investissement dans le secteur de l’énergie, risque de change.

L'ETF Hydrogène donne accès à l’énergie du futur

L'hydrogène est de plus en plus considéré comme la source d'énergie de l'avenir. 680 grands projets ont été proposés pour une valeur totale de 240 milliards de dollars, mais seulement 10 % environ (22 milliards de dollars) ont fait l'objet d'une décision d'investissement finale. L’Europe est en tête en termes de projets proposés concernant l'hydrogène (~30 %), la Chine a une légère avance pour le déploiement des électrolyseurs (200 MW), tandis que le Japon et la Corée du Sud sont les leaders pour les piles à combustible (plus de la moitié de la capacité de production mondiale de 11 GW).1

L’hydrogène peut être produit à partir de l’eau et, s’il est produit à partir d’énergies renouvelables, il ne contribue pas à la formation de CO2 dans l’atmosphère. En outre, sa densité énergétique élevée le rend plus adapté que les batteries électriques pour alimenter des objets particulièrement lourds tels que les avions et les navires.

Génération

Le stockage de l’hydrogène est un autre problème que les sociétés du portefeuille de l’ETF Hydrogène tentent de résoudre. L’hydrogène peut actuellement être stocké à l’état pur sous forme de gaz ou de liquide. La première option nécessite des réservoirs à haute pression, tandis que la seconde requiert un équipement cryogénique pour abaisser la température en dessous du niveau d’ébullition de l'élément (-252,8 °C). Ces deux méthodes sont assez complexes et conviennent mieux aux grandes installations de stockage qu'à l'espace restreint d’un véhicule de transport. Une autre option est le stockage chimique de l’hydrogène (adsorption ou absorption par d’autres matériaux). Il est essentiel de trouver des moyens plus efficaces de stocker l’hydrogène pour élargir les domaines d’application.

Stockage

À l’horizon 2050, date à laquelle de nombreuses économies majeures visent à être neutres en carbone, les principaux cabinets de conseil prévoient que l’hydrogène jouera un rôle important dans un large éventail d’applications, notamment : bus, navires, tampons à courant, chauffage industriel, chauffage des bâtiments, production d’acier, etc. La généralisation des éoliennes et des cellules solaires permettra de disposer d'une source d'énergie renouvelable à faible coût pour alimenter les électrolyseurs utilisés pour produire de l'hydrogène. Rendre possible l'utilisation de l'hydrogène a un coût, car l’ensemble de l’écosystème doit être remodelé et de nouvelles stations de ravitaillement doivent être construites. Si de nombreux pays développés n’auraient pas de problème majeur à investir dans ces transitions, les économies à faible revenu pourraient avoir du mal à assumer ces dépenses.

Utilisation

Le secteur de l’hydrogène a un fort potentiel de croissance

Le fonds bénéficie d’applications dans une variété de secteurs

De nombreuses initiatives innovantes en matière d’hydrogène sont déjà en place ou en cours de développement : profitez-en avec l'ETF Hydrogène de VanEck.

Des avions fonctionnant à l’hydrogène sont déjà en cours de développement. Airbus a élaboré plusieurs concepts de vol sans carbone, dans le but de propulser un avion commercial d’ici 2035.3 Mais d’autres entreprises et start-ups travaillent également sur des projets similaires. Par exemple, un avion surnommé « Lightning McClean », développé par la société Universal Hydrogen, a effectué son premier vol avec de l’hydrogène au lieu de combustibles fossiles en mars 2023.4


3 Source : Airbus.

4 Source : Euronews.

Alstom a développé un train à hydrogène qui transporte déjà des passagers dans plusieurs pays.5 Le train à hydrogène constitue une alternative intéressante aux trains fonctionnant au diesel sur les lignes qui n’ont pas encore été électrifiées. La popularité de ce mode de transport s’accroît chaque année. Par exemple, la société de transport allemande RMV a commandé la plus grande flotte de trains à hydrogène au monde pour relier Francfort à plusieurs petites villes environnantes. Les trains alimentés à l’hydrogène sont en concurrence avec les trains électriques ordinaires, car l’électrification des chemins de fer peut être considérée comme plus optimale au regard des coûts supplémentaires de construction de l’infrastructure pour l'hydrogène et des coûts du carburant.


5 Source : Alstom.

Les camions sont l’un des principaux moyens de transport de marchandises dans l’Union européenne, représentant près d’un quart du total de tonnes-kilomètres7. Il est nécessaire de trouver une solution plus respectueuse de l’environnement, c’est pourquoi la fabrication de camions à hydrogène et la construction de stations-service dédiées sont en cours en Europe. Des entreprises comme Nikola, Iveco et Volvo font partie des constructeurs. L'avenir n'est peut-être pas si lointain, puisque Volvo a testé en mai 2023 des camions fonctionnant à l’hydrogène sur des routes publiques. L’entreprise prévoit de commencer sa production commerciale dans la seconde moitié de la décennie.8 La principale concurrence face aux camions à hydrogène pourrait en fait venir des camions électriques, qui sont également en cours de développement chez de nombreuses autres entreprises. Ceux-ci pourraient profiter d'infrastructures de recharge existantes, un facteur très important pour l’industrie automobile. En outre, l’efficacité « du puits à la roue » des voitures électriques modernes se situe entre 70 et 90 %, tandis que les piles à hydrogène n'atteignent que 25 à 35 %9, ce qui constitue un obstacle de taille.


7 Source : Commission européenne.

8 Source : Volvo.

9 Source : InsideEVs.

La course est lancée pour décarboner l’acier, l’un des principaux émetteurs industriels de CO2. Des entreprises comme ArcelorMittal, SSAB et ThyssenKrupp commencent à utiliser de l’hydrogène gazeux pour réduire le minerai de fer.10 L’une des premières usines d'Europe à mettre en œuvre cette technologie en Europe devrait être H2 Green Steel, dans le nord de la Suède, d’ici 2025.11


10 Source : Financial Times.

11 Source : H2 Green Steel

L’hydrogène est devenu une alternative potentielle pour un usage domestique, présentant à la fois des avantages et des difficultés à prendre en compte. Il peut être utilisé pour le chauffage, la cuisine et l’alimentation d’appareils. Cependant, des défis restent à relever. La densité énergétique de l’hydrogène est plus faible que celle du gaz naturel, ce qui nécessite des infrastructures de stockage et de distribution plus importantes. En outre, l’hydrogène est hautement inflammable et nécessite la mise en œuvre de mesures de sécurité spécifiques dans les habitations. Les investissements dans les technologies et les infrastructures de sécurité seront essentiels pour garantir l’utilisation sûre de l’hydrogène dans les habitations. Compte tenu de ces défis et de la modification potentielle de l’infrastructure nécessaire, l’avenir de l’hydrogène dans nos maisons est encore incertain. Parmi les entreprises qui explorent activement cette possibilité, citons SGN et National Green avec son projet pilote en Écosse.12


12 Source : SGN.

Alstom Hydrogen train
Hydrogen Truck
Decarbonized steel
Housing

Investir dans notre ETF Hydrogène

Le VanEck Hydrogen Economy UCITS ETF vous permet d’accéder aux entreprises innovantes du secteur de l’hydrogène qui apportent une contribution essentielle à la construction du secteur de l’hydrogène. Cet ETF investit à l'échelle mondiale dans des actions liées à l'hydrogène qui tirent au moins 50 % (25 % pour les composantes actuelles) de leurs revenus de axés sur l'hydrogène, ou qui ont le potentiel de le faire. Il investit également dans les principaux acteurs de l’écosystème de l’hydrogène, notamment les fabricants de gaz et de piles à combustible. L’indice de l’hydrogène sur lequel l’ETF est basé est révisé tous les trimestres afin que vous puissiez bénéficier de l’arrivée de nouvelles actions liées à l’hydrogène dans le secteur dynamique de l’hydrogène.


Notre ETF Hydrogène couvre les parties suivantes de l’écosystème :

Risque de l'ETF Hydrogène : Les investisseurs doivent tenir compte des risques avant d’investir. Voir la section consacrée aux facteurs de risque sur ce site Internet.

Documents et liens clés pour l'ETF Hydrogène

Principaux Facteurs de Risque d’un ETF Hydrogène

Icon

Ce risque existe lorsqu'un instrument financier particulier est difficile à acheter ou à vendre. Si le marché concerné est illiquide, il peut s'avérer impossible d'initier une transaction ou de liquider une position à un prix avantageux ou raisonnable, voire pas du tout. C’est un facteur à prendre en compte avant d’investir dans l’ETF Hydrogène.

Icon

le Fonds peut investir un pourcentage relativement élevé de ses actifs dans un nombre plus restreint d’émetteurs, ou peut investir une plus grande proportion de ses actifs dans un seul émetteur. Les gains et les pertes réalisés sur un seul investissement peuvent par conséquent avoir un impact plus important sur la valeur liquidative du Fonds, et peuvent rendre le Fonds plus volatil que des fonds plus diversifiés. 

Icon

les titres des petites entreprises peuvent être plus volatils et moins liquides que ceux des grandes sociétés. Comparées à de grandes entreprises, les petites entreprises possèdent parfois un historique d’activité plus récent, elles peuvent disposer de moyens financiers moins importants, être moins résistantes à la concurrence, avoir une gamme de produits moins diversifiée et être plus sensibles aux pressions du marché. Le marché d’échange de leurs titres est parfois plus restreint. Il s’agit d’un facteur de risque supplémentaire pour un ETF axé sur l'hydrogène.

Veuillez nous contacter pour en savoir plus :