Skip directly to Accessibility Notice

Investir en obligations

Qu’est-ce qu’une obligation ?

Lorsque vous achetez des actions, vous achetez une petite partie d’une entreprise. Avec les obligations, vous prêtez essentiellement de l’argent à une entreprise, un gouvernement ou une organisation qui remboursera sa dette plus les intérêts.

Une obligation est un titre de créance négociable tandis qu’une action est une part du capital d’une entreprise. En d’autres termes une obligation est une part d’un emprunt émis par un Etat, une collectivité locale ou une entreprise, sur les marchés financiers. Le prêteur peut décider de vendre le titre de créance à un tiers qui acquiert le droit de recevoir le paiement des intérêts mais aussi le remboursement du capital investi.

La plupart des obligations sont assorties d'un intérêt fixe, appelé coupon. La majorité des obligations ont une durée déterminée à l'issue de laquelle le principal doit être remboursé. Il existe des obligations à court terme, qui doivent généralement être remboursées en cinq ans ou moins, des obligations à moyen terme, qui doivent généralement être remboursées en 5 à 12 ans, et des obligations à long terme, qui peuvent aller jusqu'à 30 ans ou plus.

Video: Investir en obligations



Même si la plupart des investisseurs institutionnels investissent une grande partie de leur portefeuille dans des obligations, une grande partie des investisseurs privés ne le font pas. Stabilité, sécurité, apprenez pourquoi il ne faut pas mettre de côté ce type d'investissement.

Types d’obligations

Il existe plusieurs façons d'investir dans les obligations, notamment :

Ce sont, comme leur nom l’indique, des obligations émises par un gouvernement. Par exemple, le gouvernement des États-Unis émet des obligations du Trésor, qui arrivent à échéance dans 10 à 30 ans. Les obligations d’État ont tendance à être le type d’obligations le plus sûr, car elles sont soutenues par le gouvernement. Bien entendu, certains gouvernements sont plus stables que d’autres, de sorte que les obligations des marchés émergents et frontières peuvent être plus risquées que les obligations des marchés matures tels que les États-Unis, le Japon et le Royaume-Uni.

Il s’agit simplement d’un titre de créance émis par une entreprise. Lorsqu’une entreprise a besoin de fonds, ou de capital, elle peut émettre des obligations. Le risque associé aux obligations d’entreprises dépend de la santé globale de l’entreprise, qui est généralement désignée par sa notation, dont nous parlerons plus loin dans cet article.

Il s’agit d’obligations qui sont garanties par des biens immobiliers. Comme l’émetteur de l’obligation a la possibilité de vendre la propriété ou le bien immobilier si nécessaire, le risque de ces types d’obligations peut être plus faible que celui des obligations d’entreprises. Bien sûr, lorsque le risque est moindre, les rendements sont généralement plus faibles aussi. En outre, comme nous nous en souvenons tous, les obligations hypothécaires n’étaient pas un pari particulièrement sûr pendant la crise immobilière de 2008, lorsque de nombreuses obligations étaient garanties par des prêts hypothécaires à haut risque, connus sous le nom de prêts hypothécaires "subprime".

Quels sont les avantages et les risques d'investir dans des obligations ?

En général, l’avantage le plus important des obligations est qu’elles sont relativement moins risquées que les actions. En cas de faillite, une entreprise doit d’abord rembourser les détenteurs d’obligations et les créanciers et seulement ensuite les actionnaires.

Bien entendu, ce risque moindre présente également un inconvénient: la prime de risque liée aux obligations est plus faible, ce qui entraîne un rendement escompté inférieur à celui des actions sur le long terme. Cela signifie que si une entreprise se porte bien, les rendements dont vous bénéficiez avec les obligations ne seront probablement pas aussi élevés que ceux des actions. Les obligations paient un taux d’intérêt fixe, tandis que la valeur des actions augmente en fonction de la croissance de la valeur de l’entreprise.

Les risques les plus importants des obligations sont les suivants :

 

Qu’est-ce que le marché obligataire et comment investir en obligations ?

Les investisseurs peuvent tirer parti des opportunités offertes par le marché boursier ou le marché obligataire, et ces marchés sont simplement les endroits où les obligations et les actions sont vendues ou émises. Concernant le marché boursier, il existe plusieurs bourses où les actions sont achetées ou vendues, comme le New York Stock Exchange, l’American Stock Exchange, le Nasdaq, etc.

En ce qui concerne les obligations, le marché obligataire est le marché où l’on se rend pour acheter des titres de créance. Habituellement, les investisseurs travaillent avec un courtier ou avec une société de courtage en ligne pour acheter des obligations. En général, si vous achetez des obligations, vous devez les acheter avec un investissement minimum élevé, ce qui peut dissuader certains investisseurs.

Toutefois, si vous achetez des obligations par l’intermédiaire d’un fonds commun de placement ou d’un ETF (fonds négocié en bourse), vous pouvez également les acheter pour un montant plus faible. En outre, le fonds ou l'ETF comprendra plusieurs obligations, ce qui diversifie l’investissement et signifie qu’il présente un risque relativement plus faible que l’achat d’obligations émises par une seule entité.

Comment obtenir un rendement avec des obligations ?

Il y a deux façons d’obtenir un rendement sur les obligations :

Il s’agit du rendement obtenu grâce aux paiements d’intérêts périodiques.

Rendement du coupon

C’est le rendement qui est obtenu lorsque la valeur marchande de l’obligation augmente. Les raisons peuvent en être :

  • Réduction du risque de crédit de l’émetteur. Par exemple, en raison d’une amélioration de l’économie, d’améliorations opérationnelles au sein de l’émetteur, ou parce que l’obligation arrive à la fin de sa durée, ce qui signifie que le risque de faillite est réduit.
  • La baisse des taux d’intérêt du marché.

Remarque : Comme nous l’avons vu plus haut, le rendement du prix peut également être négatif. Par exemple, si le risque de crédit augmente ou si les taux d’intérêt augmentent, le rendement du prix pourrait être négatif.

Si le risque de crédit augmente, le rendement du prix pourrait être négatif. Risque de crédit en hausse=Taux en hausse=Prix en baisse

Investir dans les obligations pour obtenir un rendement

Source : VanEck. Ce chiffre ne prend en compte que les facteurs tels que les taux d’intérêt, le niveau de prix et les rendements des obligations, et ne tient pas compte d’autres critères qui pourraient potentiellement influencer négativement le prix de l’obligation.

Quels sont les taux d'intérêt offerts par les obligations ?

Les taux d'intérêt sont souvent mesurés le long d'une "courbe de rendement". Celle-ci montre les intérêts pour différentes échéances.

Rendement des obligations d’État en EUR avec une notation de crédit AAA

x
x

Source : VanEck.

En général, les taux d'intérêt avec des échéances plus courtes sont plus bas car ils impliquent moins de risque de crédit pour la partie prêteuse. Toutefois, ce n'est pas toujours le cas. Dans le passé, les périodes où les taux à court terme étaient plus élevés que les taux à long terme étaient parfois suivies de récessions.

Les obligations d'entreprises sont également influencées par les taux d'intérêt d'aujourd'hui. Des entreprises très solvables, comme Novartis, bénéficient encore d'un taux d'intérêt relativement bas sur certaines obligations (informations au 22 novembre 2022).

En revanche, vous pouvez obtenir des rendements encore plus élevés dans les pays émergents. Ce faisant, vous acceptez bien sûr un risque de crédit plus élevé et vous prenez généralement aussi un risque de change. Parmi les pays émergents, on trouve notamment le Mexique, la Russie, la Chine, le Brésil, l'Inde, la Turquie et l'Indonésie.

Comment dois-je interpréter les cotes de crédit ?

Pour aider les investisseurs à prendre les meilleures décisions pour leurs portefeuilles, les obligations sont notées par des agences de crédit telles que Standard and Poor’s, Fitch et Moody’s. Ces sociétés fournissent une estimation du risque de crédit de certaines obligations. Ils le résument en une note : AAA est la cote de crédit la plus élevée. C et D les plus faibles (ces obligations sont souvent appelées « junk bonds »). Mais attention : Dans le passé, des entreprises ayant une cote de crédit élevée ont fait faillite. Les bureaux de crédit n’ont donc pas le monopole de la vérité !

swipe
Classement Fitch S&P Moody’s Description (Moody’s)
Investissement de première qualité AAA AAA Aaa Risque de crédit minime
AA+
AA
AA-
AA+
AA
AA-
Aa1
Aa2
Aa3
Risque de crédit très faible
A+
A
A-
A+
A
A-
A1
A2
A3
Faible risque de crédit
BBB+
BBB
BBB-
BBB+
BBB
BBB-
Baa1
Baa2
Baa3
Risque de crédit modéré
Notation d'investissement de moins bonne qualité BB+
BB
BB-
BB+
BB
BB-
Ba1
Ba2
Ba3
Risque de crédit substantiel
B+
B
B-
B+
B
B-
B1
B2
B3
Risque de crédit élevé
CCC+
CCC
CCC-
CCC+
CCC
CCC-
Caa1
Caa2
Caa3
Risque de crédit très élevé
C
CC
C
CC
Ca En défaut de paiement ou presque, avec une chance de récupérer une partie du prêt.
DDD
DD
D
SD
D
C En défaut de paiement ou presque, avec peu de chance de récupérer une partie du prêt.

Comment puis-je constituer un portefeuille avec des obligations ?

Si vous souhaitez réduire le risque de votre portefeuille d’investissement, vous pouvez envisager d’investir une partie de votre portefeuille dans des obligations. Vous pouvez envisager de diversifier votre allocation obligataire entre les obligations d’État et les obligations d’entreprise, et entre les différentes régions.

VanEck propose des obligations dans les catégories suivantes :

Veuillez nous contacter pour en savoir plus :